Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 août 2008 7 31 /08 /août /2008 16:42
On a souvent dit qu'Alain Juppé a gagné les dernières municipales parce qu'il avait envie de Bordeaux.
Je pense qu'il avait été touché dans son amour propre (il est du signe du lion) lors de sa défaite aux législatives et une nouvelle défaite l'aurait anéanti.

Alain Juppé voulait Bordeaux, c'est sûr. Je ne sais pas s'il aime Bordeaux. Mais il aime gagner. Il aime gagner parce que c'est dans son caractère, parce qu'il a besoin de briller, parce qu'il aime les honneurs et la célébrité.

Lundi 1er septembre, je jury qui attribue le titre de capitale européenne de la culture (2013) sera a Bordeaux.

Il va rencontrer les acteurs de cette candidature et juger des aptitudes de la ville pour remporter la victoire devant les autres villes que sont Marseille, Lyon ou Toulouse.

Le maire de Bordeaux a contacté, via un message enregistré, plusieurs milliers de bordelais pour les inviter à participer à un rassemblement visant à expliquer au jury que tous les bordelais sont candidats.

Parallèlement, ce jour-là, les manifestations culturelles dans la ville sont inexistantes. Ne serait-il pas plus crédible si, lors de sa visite, le jury pouvait voir les bordelais en train d'écouter dans la rue l'ONBA, les élèves du conservatoire, regarder les dessinateurs de BD au travail, regarder des troupes de danseurs, etc, etc...

Rien de tout cela. Pas de banderoles non plus aux entrées de la ville signifiant à tous ceux qui arrivent en ville que Bordeaux a vraiment envie d'être la lauréate de ce casting.

Il y a bien quelques banderoles de mauvais goût accrochées aux poteaux électriques dans certains quartiers de la ville, la place de la bourse a été en partie décorée aux couleurs de la candidature et on trouve, ici et là quelques affiches dans les fenêtres des appartements.

Comment impressionner un jury avec cela ?
Pour gagner il faut en avoir envie. J'ai l'impression que Bordeaux ne veut que participer. La ville ne s'est pas donnée les moyens de gagner parce que les dossiers de candidature ont deux ans de retard par rapport à ceux de la favorite, Marseille.

La mairie de Bordeaux a préparé cette candidature à la légère et tout cet affichage de banderoles délavées n'est que la partie visible de la pauvreté du dossier.

Les manifestations culturelles de grande envergure n'existent pas dans la ville et cela m'exaspère quand j'entends dire que nous avons la fête du fleuve ou la fête du vin. Quelle culture !

La panneaux municipaux sont les témoins que lors du mois d'août, alors que la ville a été envahie par des milliers de touristes, les seules animations bordelaises ont été le quai des sports ou le critérium cycliste.

Mais comme il faut toujours espérer tant que la décision n'a pas été prise, espérons qu'Alain Juppé soit en bons termes avec Christine Albanel et que les membres du jury sont aveugles.

Espérons aussi que la prochaine fois nous en aurons vraiment envie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche