Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 août 2008 5 29 /08 /août /2008 18:40
Coup de bec à Michèle Delaunay, la députée socialiste de Bordeaux.
Dans son blog, en direct de la Rochelle, elle semble, encore une fois, avoir été touchée par la grâce ségolèniste.

Dans un billet intitulé "Aimez-vous les uns les autres ou disparaissez", elle nous vend la candidature de Ségolène Royal pour le poste de premier secrétaire du PS.

Madame la députée, plus que de balancer des petites phrases devant la presse, que Ségolène Royal donne des gages de sa volonté de rassemblement (j'allais dire d'aimer les autres) en mettant hors circuit les comités Désir d'Avenir ou la Ségosphère.

Les militants socialistes seront certainement sensibles à ce geste de bonne volonté.

Un petit conseil au passage, au lieu de vous enfoncer dans ce tunnel sans issue à la recherche d'un poste ministériel que vous risquez de ne jamais trouver, prenez une position de rassembleuse de vos troupes bordelaises et faites-en bon usage pour préparer votre reélection. Vous verrez, le temps passe vite !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Coup de bec
commenter cet article

commentaires

Mouette Rieuse 01/09/2008 14:20

Cher NR, dans mon billet il n'est nullement question des relations entre Michèle Delaunay et Alain Juppé.
D'autre part, je n'ai jamais prétendu être innocent.
Et au passage, je ne me permettrais jamais de comparer Alain Juppé au papa de Michèle Delaunay, Gabriel Delaunay, cela pour des raisons qui vous échappent.
C'est bien de prendre sa défense, mais la prochaine fois essayez d'être plus documenté.
Sans rancune.

NR 01/09/2008 12:30

Mouette, vous n'est point aussi innocent que vous le prétendez. Votre interprétation des billets dans lesquels Mme Delaunay critique le mépris de Juppé, est assez médiocre: elle n'a pas un besoin de reconnaissance de AJ comme papa (elle en avait un d'une autre classe que ce technocrate gonflé), par contre elle dénonce la façon dont Jup^pé et ses troupes ignorent les règles les plus simples qui ont été établies pur assurer un fonctionnement normal de notre vie publique. Elle a nul besoin de reonnaissance ad personam, mais elle exige le respect de la fonction qui lui a été conférée par le vote des citoyens bordelais, citoyens qui ne souhaitant pas que leur maire traite une élue ainsi, car en la traitant ainsi, il les traite eux aussi. Mais sans doute cet super-homme d'Etat se fout de ses citoyens comme il se fout des règles de la République, du protocole jusqu'au code pénal....

Mouette Rieuse 30/08/2008 16:32

Je crois que j'ai eu eu raison de bousculer Michèle Delaunay sur le contenu du billet qu'elle a mis en ligne sur l'intervention de Ségolène Royal à la Rochelle.
Du coup, sur son blog, elle parle des véritables idées qui sont proposées pour l'Europe (certaines d'ailleurs très intéressantes) et aujourd'hui des déserts médicaux, des enjeux de santé et de médecine de prévention.
De choses sérieuses et responsables comme elle le fait souvent.
C'est comme cela que je vous préfère.

Mouette Rieuse 30/08/2008 15:36

Madame,
Vos billets sont souvent sincères, je le sais. Mais je sais aussi que vous avez un sens politique aïgu, je dirais presque, dans votre cas, un septième sens.
Votre billet n'était pas si innocent que cela et, à mon avis, il porte le message dont j'ai parlé dans mon billet.
J'admire votre intelligence mais je regrette certains de vos choix. Dans ce cas de continuer à croire à Ségolène Royal. Vous avez bien compris que tout ce qui est socialiste lui importe peu, seule une nouvelle désignation comme candidate du PS à l'élection présidentielle compte; et pour cela de mettre le parti socialiste à son service dès le mois de novembre prochain.

michele delaunay 30/08/2008 00:09

chère mouette, vous n'avez rien compris à mon billet. Relisez-le. J'ai cité quelques phrases d'une allocution très courte et très générale de Ségolène, que je n'aurais pour ma part pas prononcée.

Nous sommes visiblement dans ce débat à une distance assez grande l'une de l'autre (vous et moi). Les "courants" m'éxaspèrent et j'aborde avec beaucoup de crainte le congrès, car je ne vois pas dans l'échiquier actuel de solution satisfaisante.

Une fois encore, relisez mon texte, très bref, écrit sur le vif. La matière n'en est aucunement ce que vous épinglez.

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche