Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 06:15

- Vous êtes en France depuis trois mois !

- Non, monsieur, je suis là depuis un an !

C'est comme cela que Kypró, le rrom bulgare le plus populaire de Bordeaux s'est fait remettre une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) le 26 mai dernier par les fonctionnaires de la Police aux Frontières (PAF).

Kypró était tout heureux d'être en France depuis un an sans sortir du territoire d'autant plus qu'il était persuadé que c'était un plus pour continuer son séjour. Il semblait ignorer qu'il n'avait pas le droit de rester en France plus de trois, bien que son pays fasse partie de l'Union Européenne.

Il faut dire que Kypró fait la manche tous les jours jusqu'à 22 heures, toujours au même endroit depuis plus d'un an. La PAF, qui intervient sur l'ensemble du territoire ne pouvait ignorer sa situation.

Son OQTF, bien qu'elle lui ait été notifiée le 26 mai dernier, était rédigée depuis le 10 mai. Cela est bien la preuve que ce qui se passe en ce moment avec la communauté rroms sur Bordeaux est le résultat d'une volonté de l'État, avec des étapes programmées et planifiées.

Le cas de Kypró est d'autant plus intéressant que c'est un homme qui aura 65 ans à la fin du mois, qui ne parle presque pas français, qui ne pourra jamais travailler en France et qui ne bouleversera certainement pas l'équilibre du marché du travail. Il fait la manche pour se nourrir, pour se payer un moment de plaisir avec la femme de son copain (celui-ci n'est pas au courant) et peut-être pour envoyer un peu d'argent à sa femme restée en Bulgarie.

Il est gentil et attachant, vaillant et ne demande pas grand-chose.

A l'heure où ce billet sera publié, il sera certainement en route pour l'aéroport pour partir en Bulgarie avec une petite prime de 300 € offerte par l'Office Français de l'Immigration et de l'Intégration (OFII, ex ANAEM), pour le remercier de participer aux statistiques du Ministère de l'Immigration.

Kypró n'est pas seul puisqu'un départ collectif est programmé pour 6 heures du matin place Gambetta à Bordeaux. Comme beaucoup d'autres l'ont déjà fait lors de précédents départs et en particulier lors de celui du 16 février 2010, Kypró reviendra un mois plus tard, peut-être avant. Son lieu de vie, un squat, aura certainement été détruit ou muré, mais Kypró et ses compagnons d'infortune iront s'installer ailleurs, comme ils ont l'habitude de le faire.

Ceux qui partent ce matin ont compris qu'ils n'avaient certainement pas le choix étant donné qu'une opération d'expulsion de grande envergure est prévue pour la deuxième quinzaine de juin, semble-t-il.

Alors, en septembre tout recommencera, avec de nouveaux squats, avec de nouvelles têtes qui viendront passer quelques mois à Bordeaux avant de repartir à leur tour par avion avec une petite cagnotte de 300 €.

En ces temps de crise, je pense qu'il est temps de repenser la politique d'immigration avec ces reconduites inutiles et fort coûteuses. Il est temps de tenir compte de la situation réelle de cette population, ô combien complexe et difficile à intégrer, dont on n'a pas fini de parler. Il est temps de mettre en place un médiateur ainsi que de désigner un interlocuteur spécifique dans les différentes administrations.

Arrêtons de fermer les yeux sur une situation qui peut devenir dramatique comme nous avons pu le constater avec l'affaire de prostitution des enfants.

Pour ma part, je suis prêt à en parler avec tous ceux qui voudront écouter. Car jusqu'ici, c'est bien l'écoute qui a manqué, tellement certains fonctionnaires avaient l'impression de maîtriser le sujet. Les résultats de la MOUS (j'y reviendrai), malgré la bonne volonté du personnel du COS (l'association mandatée par le préfet), ne répondent pas aux espérances que tous avaient mis dans cette MOUS.

S'il est vrai qu'il fallait faire intervenir la police pour mettre fin à certains comportements comme le vol de métaux, la prostitution des mineurs et même la non scolarisation des enfants, je pense qu'il fallait aussi mettre les moyens pour donner la possibilité à toutes les familles donnant des signes de volonté d'intégration d'avancer dans leur processus en les accompagnant. Peu ont eu cette chance et il est dommage que le courage politique ait manqué.

Je me dis que nous avons raté une étape, avec le préfet Idrac. Il écoutait, il tenait compte de nos demandes mais il n'a jamais été assez loin dans le processus de mise en place d'une procédure pour améliorer les conditions de vie de cette population. Avec le nouveau préfet, il a eu le courage de lancer la MOUS mais j'ai l'impression que le sens de l'écoute et du dialogue a disparu.

Profitons de l'été, période propice aux voyages et attendons septembre pour faire un constat des dégâts. Et peut-être aussi pour faire des projets d'un avenir plus solidaire.




Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article
31 mai 2010 1 31 /05 /mai /2010 23:24

Elle, je ne la connaissais pas. Je sais juste qu'elle me faisait l'amitié de visiter ce blog régulièrement, dont elle prenait parfois quelques billets.ecran-noir-1.jpg

Elle avait un blog (plusieurs même, je crois) et est devenue l'amie de plusieurs blogueurs. Je crois que nous sommes nombreux à ne jamais l'avoir vue, à ne lui avoir jamais parlé, peut-être seulement à échanger quelques mails avec elle.

C'était une militante qui a été jusqu'au bout de ses forces.

Elle est partie et je suis triste, comme beaucoup d'autres. Comment peut-on être triste pour quelqu'un qu'on ne connaît même pas ?

Je ne sais pas, c'est peut être cela le monde des blogs. Une solidarité forte, un réseau d'information, des mots que l'on ne fait qu'écrire mais qui nous sont communs.

Ce soir je pense à elle et le blog affiche un écran noir, comme nos coeurs...

Repost 0
Published by Mouette Rieuse
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 02:05

Il y a des manifestations qui sont plus importantes que d'autres. Celle qui aura lieu aujourd'hui est certainement l'une des plus importantes de l'année 2010 pour les bordelais.

Plus qu'une confrontation politique, elle est une déclaration de choix de société, une revendication pour le droit des femmes de choisir, une affirmation d'une société moderne.

Cela ne sert à rien de faire semblant de militer sur Facebook ou ailleurs si quand le moment venu on n'est pas là où les libertés sont en péril.

Je serai à 12H30 place de la Comédie à Bordeaux (face au Grand Théâtre) pour participer à la manifestation organisée par le Collectif Bordelais pour les Droits de Femmes parce que, plus que jamais, les femmes ont besoin de notre soutien. J'y serai aussi parce que je ne veux pas laisser la rue ni la parole aux droites extrêmes, à leurs succursales ou autres groupuscules fascistes.

Je compte aussi sur votre présence. A tout à l'heure...


Repost 0
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 00:56

Alain Juppé a du jubiler en apprenant la nouvelle que la France organiserait l'Euro 2016. Bordeaux aura son Grand Stade (pas si grand que ça, d'ailleurs...).

Cette annonce est aussi une victoire politique dans la bataille qui l'opposait à Philippe Madrelle pour le financement de ce stade. Cela ne veut pas dire que le Conseil Général (CG) mettra un centime dans le projet mais cela sera certainement plus facile de convaincre d'autres financeurs.

La garde rapprochée du président du CG doit s'arracher les cheveux, elle qui a tant gesticulé dans la presse au point de presque donner mauvaise conscience à ceux qui étaient favorables à la construction du stade surtout s'ils étaient de gauche.

Les tireurs d'élite du CG se sont déchaînés sur tous ceux qui avaient un avis contraire au leur, avec parfois des chiffres invérifiables tellement il est compliqué d'avoir accès aux compte-rendus des séances plénières de l'assemblée départementale.

J'avais dans ce blog parlé de la loge que le CG33 louait au stade Chaban Delmas pour y inviter les amis de certains élus (le champagne, grands vins de Bordeaux et les petits fours offerts gracieusement par le département). Cela a choqué l'un des porte-flingues du président Madrelle au point de s'en prendre honteusement à ce blog.

Il est vrai qu'au moment où j'avais parlé de cela, le CG ne louait plus la loge. La location s'était arrêtée en juillet 2009 et elle coûtait 70 000 € annuels sans compter les frais de réception. Mais faire plaisir aux amis n'a pas de prix, c'est bien connu.

Aujourd'hui, la construction du nouveau stade est une bonne nouvelle pour les travailleurs du BTP, secteur où il y a beaucoup d'intérimaires. Certaines agences intérim ont jusqu'à 750 personnes inscrites et arrivent juste à faire travailler un tiers de ces ouvriers.

Un regret cependant, c'est la taille du stade. Même s'il est nommé Grand Stade, je trouve qu'il est dommage que la capacité d'accueil du public ne soit pas plus importante puisque les politiques nous parlent d'une agglomération d'un million d'habitants à l'horizon 2030. Gouverner c'est prévoir et il me semble que sur ce projet les politiques n'ont pas tenu compte de cette augmentation démographique.

Avec le vote lundi prochain en conseil municipal, il ne reste plus qu'à trouver un nom. Faites vos propositions...

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans CUB
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:30

Dès hier, les sites du journal Sud-Ouest mais aussi de quotidiens nationaux ont publié la dépêche de l'AFP concernant la prostitution de jeunes bulgares à Bordeaux.

Je suppose que ce matin c'est un sujet de conversation pour les bordelais.

Tout le monde savait depuis longtemps qu'il y avait de la prostitution de mineurs et deux pédophiles présumés ont été arrêtés en fin d'année 2009.

Oui, tout le monde savait. Je dis bien tout le monde ! Mais il n'y avait pas de preuves.

Les journaux parlent de "réseau organisé" qui prostituait les enfants. Un encart dans Sud-Ouest d'avant-hier parlait même de "parents qui obligeaient" leurs enfants à se prostituer.

Comme toujours avec cette communauté, c'est plus complexe que cela. D'abord parce qu'il est très difficile de savoir la vérité, le mensonge étant pratiqué par 9 personnes sur 10 comme si cela était la vérité. La vraie !

Cependant, en deux ans de présence dans les squats, je n'ai jamais vu des parents forcer leurs enfants à aller se prostituer. Les jeunes étaient plutôt autonomes, en totale liberté et partaient ou rentraient à l'heure qu'ils voulaient.

Je pense vraiment qu'il n'y avait pas de réseau ou alors je me suis bien fait berner.

Je ne rentrerai pas ici dans des détails, ayant déjà dit à la police, il y a environ trois semaines, ce que je savais sur cette affaire. Je ne sais pas si un jour nous saurons toute la vérité.

Je me dis pourtant que cela aurait peut-être pu être évité, si tout le monde avait pris ses responsabilités. Je ne veux pas critiquer ici qui que ce soit (pour une fois), le sujet étant grave et les conséquences humaines terribles.

Étant occupé depuis quelques mois par des problèmes familiaux, je me suis mis un peu en retrait pour m'occuper de ma famille même si je passe de temps en temps dans un squat ou un autre. Je n'ai donc pas encore pris connaissance des familles qui ont été arrêtées mais j'ai quelques doutes.

Pour une fois, je ne sais pas comment vous parler de tout cela, de ce gâchis. Ces hommes et ces femmes sont certainement venus en France avec un autre objectif que de voir leurs enfants se prostituer. Je ne peux pas parler à leur place et je ne les excuse pas. Mais j'essaie de comprendre. Et il me semble qu'ils ne se rendaient pas compte de la gravité de ce qui se passait.

Nous avions l'impression, avec des responsables de Médecins du Monde, que cette communauté avait une sexualité débridée et que cela faisait partie de leur quotidien. Qui étions-nous pour leur donner des leçons, même si parfois nous leur en faisions la remarque ?

Triste affaire, compliquée dont j'espère qu'il n'y aura pas de drames supplémentaires qui viendront s'ajouter à tous les problèmes qu'ils rencontraient déjà.

Ce billet est certainement le plus difficile que j'ai eu à écrire dans ce blog. J'avais pourtant déjà évoqué le sujet dans un autre blog et même dans le journal Sud-Ouest en novembre 2008. Aujourd'hui, cette affaire me fait penser que tous les efforts pour améliorer la vie de cette communauté vont tomber à l'eau.

Et puis, je me demande pourquoi je n'ai pas donné suite à cette idée géniale qu'avait eu un ami. Je me demande aussi pourquoi nous n'avons pas mis en place avec la région Aquitaine des formations comme cela avait été négocié avec une élue.

Pourquoi ? Pourquoi ?

 

Cliquez ici pour mieux comprendre...

 

MISE A JOUR :

L'article de Sud Ouest de ce matin montre que le phénomène était plus important que je ne pensais. Comme quoi, malgré deux ans de présence dans les squats, il y a encore des choses que je ne sais pas.

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 01:36

Écrire dans un blog est devenu de plus en plus risqué. Bien entendu, si vous tenez un blog de recettes de cuisine ou de photos d'animaux ou de fleurs, vous ne risquez pas grand chose. Par contre, si vous donnez votre opinion, si vous parlez des autres, si vous relatez des faits, si vous critiquez le pouvoir ou même si vous racontez votre quotidien, même avec une pointe d'humour, vous risquez gros.

Vous risquez de ne pas trouver de travail si vous en cherchez ou bien de perdre le vôtre comme c'est arrivé à "La Blonde' du Post, une employée d'un hôtel de Reims.

Pour ma part, j'ai déjà reçu des mails de mise en demeure de retirer des billets aussi bien par des personnes dont j'avais parlé et même par l'avocat d'une d'elles. C'est vrai que j'y avais été un peu fort, mais c'était mérité. Une autre fois, je me suis retrouvé en garde-à-vue huit heures avec des photocopies de pages de mon blog sous le nez.

Je ne suis pas le seul et c'est le propre de ce blog de s'impliquer dans la vie de la cité, quitte à y laisser des plumes... (Normal pou une mouette !)

C'est vrai qu'on ne peut pas tout écrire dans un blog mais faut-il avoir des preuves pour faire un billet ? Et puis après, faut-il donner autant d'importance aux blogs, même s'ils sont lus par beaucoup de monde ?

Les petits blogs amusent plus qu'autre chose, font plaisir parce qu'ils parlent de ce tout le monde connaît mais dont personne n'ose parler. Je ne pense pas qu'ils soient un danger pour qui que ce soit.

D'ailleurs, n'est-on pas en droit de se demander si les personnes inscrites sur Facebook ne sont pas plus dangereuses que les blogueurs. Les récents apéros Facebook en sont la preuve. Jamais un blog n'arrivera à faire participer autant de monde à une beuverie sur la place publique.

Les blogs devraient rester un espace de liberté et je pense que les blogueurs sont assez responsables pour s'auto-censurer comme le faisait d'ailleurs "La Blonde".Est-ce que seuls les élus peuvent écrire dans un blog sans être inquiétés ?

Si on ne peut plus rien dire dans ce pays... Tiens, "La Blonde" sévit encore ! D'ailleurs, il y a une page de soutien sur Facebook...

Repost 0
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 21:08

Jeanne Moreau lit deux lettres à Brice Hortefeux.

A écouter...


Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 03:05

Nous ne nous rendons pas compte de la chance d'avoir un maire comme Alain Juppé.

En lisant cette plaque avec attention, on a l'impression qu'il est à l'origine des chemins de Compostelle il y a quelques siècles mais surtout on a la certitude qu'on se rappellera de lui dans bien des années.

Très fort ce Juppé. Quel sens de la communication !

36.jpgPhoto prise place de la Victoire.

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Vie des quartiers
commenter cet article
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 02:04

Bordeaux est une ville extraordinaire... Nous le savons tous mais parfois nous l'oublions.

Il y a quelques mois, les patrons des boîtes de nuit du quartier de Paludate ont mis la pression sur les autorités et ont obtenu de pouvoir ouvrir leurs établissements jusqu'à plus tard tout en nous faisant croire que c'était bien pour la sécurité et la tranquillité des riverains.

C'est surtout bon pour leurs caisses enregistreuses puisqu'ils ont déclaré il y a peu dans le journal Sud Ouest que leur chiffre d'affaires avait considérablement augmenté.515-copie-1.jpg

J'ai trouvé que cette autorisation de prolonger l'ouverture de ces établissements de nuit jusqu'à l'heure de l'embauche pour ceux qui se lèvent tôt aurait pour conséquence d'augmenter les indemnisations financières lorsqu'il faudra fermer (ou déplacer) ces établissements pour construire le futur quartier Euratlantique. C'est un énorme cadeau que le contribuable bordelais devra faire à des commerçants qui contribuent si peu à l'économie locale surtout quand on pense aux moyens engagés pour la sécurité dans le quartier mais aussi le nettoyage ou les dégradations commises par les fêtards.

Les indemnisations, personne ne l'a évoqué et pourtant c'était l'un des objectifs non avoués des patrons de discothèque. Augmenter son chiffre d'affaires c'est s'assurer une indemnisation en conséquence.

Pour augmenter les recettes des discothèques de Paludate, leurs propriétaires ont depuis quelques temps lancé une offensive publicitaire pour faire la promotion de leurs soirées. Hier après-midi, dans les abris de la station de tramway Porte de Bourgogne on pouvait y compter au moins 26 affiches. Ce n'est pas la première fois et je trouve que c'est bien dommage que ces sociétés ne soient pas verbalisées d'autant plus que cela donne une très image de la ville en cette période de foire internationale et en ce début de vacances pour les pays du nord de l'Europe.

La ville est sale mais les discothèques doivent-elles en rajouter ? Les établissements de nuit peuvent-ils tout se permettre ?

517.jpg


Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Environnement
commenter cet article
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 02:58

Le message était clair dès qu'on avait mis les pieds dans le bâtiment de la faculté de médecine à la Victoire : "Conseil de quartier - Mr Fabien Robert".

Je m'attendais à une affiche dans le style "Conseil de quartier St-Genès, Nansouty, Victoire, St-Michel". Mais je suis un peu innocent...

Après un parcours dans le labyrinthe des couloirs de la fac, la vue de "playmobile" au fond de la cour m'a indiqué que j'étais à proximité de la salle où se tenait le conseil de quartier et que le grand chef était arrivé. Playmobile est l'ombre de Juppé dès qu'il doit se rendre en ville. Je ne vous en dirais pas plus mais beaucoup d'entre vous ont compris de qui je veux parler.

Entré dans la salle, comme un mauvais élève, je m'installe tout en haut de l'amphi. Quelques minutes plus tard, Matthieu Rouveyre arrive et s'installe à proximité après m'avoir salué et dit un petit mot. Mais pourquoi diable est-il venu s'installer à côté de moi alors que nos relations sont glaciales depuis son coup médiatique sur les harkis expulsés par In Cité ?

Fabien Robert venait de présenter l'ordre du jour du Conseil de Quartier qui, soit dit en passant, n'a rien d'un conseil mais bien d'une réunion publique avec pour seul objectif de promouvoir l'action de l'équipe municipale.

Le premier sujet traitait des AMAP surtout qu'il en existe déjà deux dans ce ". Je dirais canton car le quartier est quartier est pour moi un espace plus réduit où tout le monde se connaît. Oui, il y a une AMAP créée avec le soutien du Conseiller Général PS, Mathieu Rouveyre, et une deuxième avec le soutien du maire-adjoint du canton, Fabien Robert (Modem). Il semble qu'il soit question d'en créer une troisième mais je ne saurais vous dire quelle sera sa couleur politique. UMP ? Verts ? Communiste ? Tiens, ce serait drôle, une AMAP communiste. Un agriculteur de gauche qui vendrait ses légumes à des bobos argentés.      Incroyable !

Vous l'avez compris, je suis entièrement contre les AMAP. D'abord parce qu'elles ne sont qu'un genre d'association de gens gagnant bien leur vie et qui veulent se donner l'impression de sauver l'agriculture et même la planète entière. En réalité, ils achètent leurs légumes à un producteur mais commandent en ligne tout le reste et se font livrer à domicile. C'est pour cela qu'ils ont besoin de se donner l'impression que les AMAP créent du lien social. Ils n'ont pas compris l'importance du commerce de quartier qui, lui, crée véritablement du lien social.

Dans certains quartiers de ce canton, il n'y a pas beaucoup de commerces. La création d'une nouvelle AMAP risque de porter préjudice à ceux qui ont parfois du mal à tenir.

Et puis Alain Juppé a parlé des fonds FISAC qui pourraient intervenir dans certains cas pour aider le petit commerce.

A la fin de ce premier sujet, la salle a été invitée à poser des questions. Deux ou trois questions ont été posées. J'ai, pour ma part, levé la main quatre fois mais Fabien Robert ne m'a jamais donné la parole. Pourquoi Rouveyre est-il venu s'asseoir à côté de moi ? Je ne lui ai rien demandé...

Pourtant, mais Fabien Robert ne le savait pas, je ne voulais pas créer de polémique. Je voulais juste demander à Alain Juppé si les fonds FISAC interviendraient aussi dans la création ou la reprise de commerces et qu'ils nous donne le montant des fonds FISAC pour Bordeaux tout comme le véritable montant de  ces fonds attribué au petit commerce.

Les fonds FISAC sont plus souvent utilisés pour des promotions que dans l'accompagnement du petit commerce ou de l'artisanat. Dans la communauté urbaine de Bordeaux, presque la moitié des fonds FISAC sont attribués à la chaîne TV7. L'association "La Ronde des Quartiers", présidée par un proche de la mairie de Bordeaux et créée lorsque Hugues Martin était maire de Bordeaux (son ex-associé était membre du bureau de l'association), reçoit la modique somme de 561 000 € provenant des fonds FISAC pour un budget de 2 023 000 € (en 2009). La mairie de Bordeaux participe à hauteur de 250 000 €, la CCI pour 202 000 €, la CMA 80 000 €, les associations et partenaires (?) pour 930 000 €.

Revenons à la réunion de Fabien Robert. Il y a aussi été question du renouvellement des voies et places dans le quartier Saint-Michel, des déplacements et du vivre ensemble.

Tout avait été bien préparé et j'ai eu l'impression d'assister à un spectacle comme s'il y avait eu une répétition générale. Au bon moment, Fabien Robert a distribué la parole soit à des intervenants dans les dossiers qui étaient exposés soit à des personnes dont il connaissait le nom. Seules trois personnes n'ont pas été désignées par leur nom. Tout cela a permis de d'échapper aux habituelles questions sur les poubelles ou les crottes de chien.

Fabien Robert a réussi son coup, le maire n'a pas été malmené. Son conseil s'est déroulé sans qu'aucune polémique soit créée, sans qu'une voix discordante puisse venir gâcher la fête.

Alain Juppé qui est parti avant la fin de la réunion a du se dire qu'il avait là un extraordinaire maire-adjoint fut-il Modem. La public a eu l'impression qu'il avait la chance d'habiter dans le meilleur quartier de Bordeaux et Fabien Robert était certainement le plus heureux des adjoints, maire d'un canton magnifique, comme lui !

Et à la sortie, pour que le plaisir soit complet, chaque personne avait presque l'obligation de repartir avec un numéro du journal de l'association fondée par Fabien Robert.

Mais putain, pourquoi Matthieu Rouveyre est-il venu s'asseoir près de moi ?

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Vie des quartiers
commenter cet article

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche