Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2010 6 02 /10 /octobre /2010 23:10

Zoé Shepard vient d'être déboutée par Tribunal Administratif de Bordeaux de sa demande en référé concernant la suspension de la sanction qui lui a été infligée par le conseil de discipline du Conseil Régional d'Aquitaine.

Je ne vais pas ici vous raconter le feuilleton de l'affaire car je suppose que vous le connaissez tous. Cependant, je suis un peu choqué par cette affaire et cela pour diverses raisons.

Tout d'abord, alors que Zoé Shepard n'a jamais parlé dans son livre de la collectivité territoriale où elle travaillait, certains se sont reconnus dans ce qu'elle a écrit. Des propos tellement justes que, alors qu'il y a 22 régions en France, 100 départements et 36 682 communes, ses collègues de travail se sont reconnus dans ce qu'elle a raconté. Très forte Zoé !

Que des surnoms, quelques histoires, vraies ou pas, une méthode de travail (ou plutôt de présence) et ces perspicaces fonctionnaires du Conseil Régional d'Aquitaine ont compris qu'ils étaient les vedettes du feuilleton.

Mais tout cela aurait pu en rester là mais, encore une fois, les conseillers de Alain Rousset n'ont rien compris à la situation. Tout le bruit qui a été fait autour de cette affaire a été préjudiciable pour le Conseil Régional d'Aquitaine et a permis de faire une belle publicité au livre de Zoé Shepard qui, sans cela, serait resté certainement confidentiel.

Et puis, il y a eu cette façon de régler le problème. Qui faisait partie de cette commission destinée à la juger ? Comment des membres du Conseil Régional pouvaient-ils être neutres alors qu'il s'agissait de statuer sur le sort d'un agent qui a craché dans la soupe et a éclaboussé l'institution avec ce scandale ?

N'y avait-il pas d'autre solution que de partir à l'affrontement ? N'a-t-on pas compris que Aurélie Boullet n'avait plus rien à perdre et qu'elle irait au bout de sa démarche ?

Du côté de Zoé Shepard, j'ai l'impression qu'elle a mal géré cette affaire. Non seulement elle aurait pu augmenter sensiblement les ventes de son livre avec deux ou trois révélations croustillantes dont elle n'a pas parlé dans le livre et qui auraient pu faire comprendre à ses détracteurs que le livre pouvait avoir une suite mais elle s'est aussi engagée dans une procédure en référé qui ne pouvait la mener nulle part. Les recettes de son livre compensent son manque de salaire pendant ces quatre mois de suspension.

Elle aurait du attendre sagement le jugement sur le fond qui risque de lui donner raison.

Alain Rousset, le président de la région Aquitaine, a eu certainement beaucoup de mal pour prendre une décision dans le climat qui régnait au sein de sa collectivité. Beaucoup voulaient la peau de Zoé Shepard, faute de pouvoir la brûler sur la place publique, mais l'opinion publique aurait vu d'un très mauvais oeil une sanction sévère de celle qui a osé dénoncer un système, d'avoir écrit ce que les français pensent des fonctionnaires. Et puis, certains fonctionnaires, ceux qui travaillent et qui ont aussi les plus bas salaires, les catégories C, n'étaient pas mécontents de toute cette médiatisation.

Il me semble, pourtant, que Alain Rousset a raté l'occasion de mettre de l'ordre au Conseil Régional. Cette affaire aurait du l'inciter à demander un audit sur ses services, de faire le point sur les embauches des copains et du véritable travail accompli par ceux-ci. Il suffit de voir certains profils Facebook pour comprendre la situation.

J'avais envisagé, dans ce blog, de parler des dysfonctionnements aussi bien au Conseil Régional d'Aquitaine qu'au Conseil Général de la Gironde. Les preuves ne m'ont jamais été remises par les personnes qui me les avaient promises. Zoé a parlé de ce qui se passe au Conseil Régional mais je peux vous assurer que personne n'osera jamais raconter la vie au Conseil Général.

Vivement 2014 !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Sam Sidère 21/10/2010 20:34


Ce qui est quand même frappant , c'est que tous ces braves gens ce sont reconnus dans les révélations de Zoé Shépard! c'est balaise ! a savoir s'ils ont lu le bouquin pendant leurs heures de
travail ou pas ?!


AD 21/10/2010 16:17


Les fonctionnaires du CR n'ont vraiment donc rien à branler qu'à chercher à se reconnaitre dans ce livre, d'ailleurs fort bien écrit... Bravo Zoé!


dominique 08/10/2010 22:02


ahh notre sacro saint devoir de reserves.... qui n'est jamais applicable aux fuites dasn la presse à leur insu de leur plein gré de tous ces projets qui parfois touchent aux agents... avant qu'eux
même n'en soient informés. Le devoir de reserve s'applique à géometrie variable....


brams le terrien 02/10/2010 23:45


D'autres comme Zoé vont bienôt parler, moi le premier je ne vais pas tarder, j'ai envoyé des signes et des avertissements, ils font tous la sourde oreille, ce sont surtout des élus (maires,
conseillés généraux et régionaux, beaucoup d'adjoints, dans différentes villes (de la CUB) dites de gauche, mais qui n'ont rien avoir avec les vrais Hommes de gauches, dans leur comportement et
agissements au quotidien.
Je sais que nul n'a le droit de commenter une décision de justice, mais, je me demande, combien d'agents de la fonction publique ont gagné leurs procés face à une colléctivité devant le TA DE
BORDEAUX, je souhaite que quelqu'un me donne un comparatif en %,comme disait l'autre, c'est toujours le plus gros qui gagne...


Mouette Rieuse 03/10/2010 01:38



J'ai l'impression que vous exagérez un peu... Cela fait beaucoup de monde. Je connais des élus honnêtes et sérieux dans leur travail. Je ne connais pas votre cas mais je vous suggère de voir un
avocat et d'intenter une action en justice si vos droits sont bafoués.



Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche