Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 22:08

Une petite, très petite, victoire pour Michèle Delaunay dans le deuxième canton de Bordeaux où elle n'a devancé Anne-marie Cazalet que de 45 voix.

Dans un canton où 15 324 électeurs sont inscrits, seuls 5 901 ont voté. Parmi eux, 5 679 ont souhaité donner un sens positif à leur vote, les autres 222 votes étant nuls même lorsque le vote était blanc.

Michèle Delaunay a obtenu 2 862 voix (50,40 %) et Anne-Marie Cazalet 2817 voix (49,60 %).

Une toute petite victoire donc dans un canton où 9423 électeurs ont décidé de ne pas aller voter. Elle doit être considérée comme un échec de la conseillère générale sortante d'autant plus parce que ce canton a été celui où l'élection a été la plus médiatisée.

La presse a présenté la bataille délivrée dans ce canton comme étant celle de Alain Juppé contre Michèle Delaunay en raison de je ne sais quelle soif de revanche. Alain Juppé n'était pas candidat et je pense que s'il l'avait été il aurait gagné haut la main cette élection.

Cette petite différence de voix entre Michèle Delaunay et Anne-Marie Cazalet doit réjouir le maire de Bordeaux car cela peut être un signe positif en cas de candidature aux législatives en 2012.

Michèle Delaunay a ciblé un quartier populaire pour sa campagne (Grand Parc) et elle n'a pas vraiment réussi à mobiliser son électorat. La même chose peut arriver sur la deuxième circonscription d'autant plus que le candidat Juppé bénéficiera de l'image du maire qui a transformé la ville.

Michèle Delaunay a du souci à se faire et intérêt à travailler le terrain plutôt qu'à essayer de passer à la télévision lors des séances de questions au gouvernement.

Pour sa part, Alain Juppé doit intégrer dans son équipe des gens capables d'aller à l'encontre des électeurs des quartiers populaires comme Saint-Michel ou la Benauge.

Demain matin une autre campagne électorale commence à Bordeaux, aussi importante que la présidentielle. Il est bien évident que dans ce combat, Michèle Delaunay aura plus à perdre que Alain Juppé car si elle perd cette élection pas comme les autres, elle risque de disparaître du paysage politique alors que Alain Juppé sera toujours maire de Bordeaux au moins jusqu'en 2014.


Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Partis politiques
commenter cet article

commentaires

Patrice C. 28/03/2011 15:33


Chère Mouette,
Je te trouve bien acide.
Compte-tenu de l'exposition médiatique de la triplette CAZALET-CAZABONNE-JUPPÉ, Michèle DELAUNAY a bien sorti son épingle du jeu.
Bien sûr, la non-mobilisation ( ou le non intérêt ) est à déplorer. Là et ailleurs.
Pour la suite, je ne suis pas sûr qu'une disparition du paysage politique soit la préoccupation principale de notre Députée.


Mouette Rieuse 28/03/2011 21:35



Certainement l'effet Fukushima... lol !!!


Pour le reste, je ne suis pas si sur.



Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche