Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 00:26
L'occasion était trop belle pour la laisser passer sans en profiter.
Après un début d'incendie dans un squat de bulgares situé avenue Thiers à Bordeaux, la préfecture a ordonné l'évacuation du squat samedi soir.

Environ quatre vingt personnes se sont retrouvées à la rue et refusé la proposition de la préfecture pour être logées pour la nuit dans un hôtel, une grande partie d'entre elles a passé la nuit à la belle étoile malgré des températures basses.

Elle ne faisaient pas confiance aux pouvoirs publics et les associations qui les suivent depuis deux ans et demi n'avaient pas été averties.

De retour de l'étranger, je me suis retrouvé dans le squat avant même de rentrer chez moi et cela jusqu'à 23H30, essayant de joindre l'élu de permanence de la mairie de Bordeaux, ce qui a été impossible en raison du filtrage de la standardiste de la mairie.

C'est donc autour d'un feu que les rroms ont passé la nuit avec le soutien de Médecins du Monde.

Dimanche matin, nous nous sommes retrouvés  de nouveau dans le squat, avec les rroms, les élus de la mairie de Bordeaux (Jean Louis David et Muriel Parcelier), la députée Michèle Delaunay et sa suppléante, la socialiste Emmanuelle Ajon (conseillère municipale), ainsi que le directeur de cabinet du préfét et un responsable de la DDASS.

Il a été décidé que les rroms dormiraient au chaud dimanche soir dans le gymnase Thiers.

Vers 17 heures, on nous annonce que la Croix Rouge allait prendre l'opération en main et allait installer des lits Picot et des tentes.

Tout d'abord, quelle drôle d'idée de faire intervenir la Croix Rouge qui ne connaît rien à cette population et n'a jamais mis les pieds dans un squat. Et puis, pourquoi installer des tentes à l'intérieur d'un gymnase.

Tout d'abord opposé à l'intervention de la Croix Rouge, j'ai ensuite donné mon accord à condition que celle-ci ne prenne aucun nom des rroms qui seraient hébergés dans le gymnase. Le passé récent en Italie fait que je me méfie de tous ceux qui viennent on ne sait d'où, quand les journalistes sont là. Ils sont peut-être animés de bonne intentions mais je préfère en avoir la certitude. Les rroms aussi qui n'ont permis l'établissement d'une liste qu'aux membres de Médecins du Monde (MDM), qu'ils connaissent bien.

Avec les bénévoles de MDM nous avons regardé toute la mise en place de près, souvent avec un air amusé, face à la réaction des rroms. A plusieurs reprises, des responsables de la Croix Rouge m'ont pris pour un rrom, peut être en raison de mes interventions pour recadrer un peu quand je sentais que la tension risquait de monter.

Je n'avais pas non plus de gilet comme les bénévoles de MDM et mon mauvais français pouvait faire penser que j'étais bulgare. 

L'opération a duré plusieurs heures bien que l'équipe de la Croix Rouge soit composée de plus de trente personnes.

Ce n'est que vers 21 heures que les repas froids (chips, salade et pâté en boîte, compote) fournis par le CCAS ont été distribués alors que les rroms ont l'habitude de manger vers 18 ou 19 heures au plus tard.

L'extinction des feux a eu lieu à 22 heures et une petite équipe de la Croix Rouge est restée sur place pour la nuit.

Et lundi ? 

Pour l'instant personne ne connaît la suite. Ils vont certainement rester encore une nuit dans ce gymnase. Après, soit une solution est trouvée, ce qui m'étonnerait beaucoup, soit ils seront de nouveau à la rue, sans savoir où aller.

Lorsqu'ils trouveront un nouveaux squat, il faudra changer les enfants d'école, prendre de nouvelles habitudes et continuer à jouer de l'accordéon, faire la manche ou des petits boulots au noir pour continuer à survivre.

Tout recommencera comme avant jusqu'au prochain incendie, où, sous l'effet de la pression médiatique on va de nouveau promettre de réfléchir à une solution.

Jusqu'en 2012, date où les bulgares et les roumains seront citoyens de l'Union Européenne. 

Comment ? Ils le sont déjà ? 

Excusez-moi, je ne m'en étais pas rendu compte...

Pour voir le reportage de France 3 Aquitaine sur ce sujet, cliquez ici.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article

commentaires

Mouette Rieuse 20/10/2009 12:24


@ Kivousavez :

Si vous souhaitez que je publie vos commentaires, vous devez laisser une adresse e-mail (sérieuse).
Je suis resposable de ce qui est publié dans ce blog et mais vous devez aussi assumer votre responsabilité lors de vos déclarations.
Je garde votre commentaire en brouillon en attendant.


Brahim 20/10/2009 09:40


En suivant l'actualité en générale, celle des bulgares de bordeaux en pariculier et en apprenant dans les infos de ce matin que dans les poles emploi(fonction publique) en France, il y à déjà 5 ou
6 suicides avérés, je me dis, quand les medias se mettront à parler des suicides, du stresse, des placards, des harcellements, du favoritisme,des primes (à la tête du client-appelées: prime au
mérite),et si nous demandons au publique au citoyens de juger et noter leurs fonctionnaires, comme en Italie?
En mettant en place l'obligation de réserve et sans faire de communication ni publicité sur l'obligation de dénoncer ce qui est contraire à la loi, les décideurs font des fonctionnaires des (ben
amen)ou des toujours (oui monsieur),personnellement, j'attends avec impatience le décret d'application concernant le départ volantaire dans la fonction publique territoriale, afin de me liberer et
de retrouver ma liberté de parole...en attendant, je continue à survivre, malgré le froid, le stresse, la peur d'être expulsé du jour au lendemain, la peur de e voir prélever sur mes ressources
diretement par le trésor public des sommes indues comme c'était le cas cette année et les trois années passées, toutes mes réclamations sont restées sans réponses jusqu'à ce jour. Mon bailleur
"DOMOFRANCE",a toujours rejeter mes demandes de mutation en me maintenant dans un logement trop grand (ignorant la loi concernant les logements sous occupés) et donc un gros loyer pas facil à
supporter, surtout que j'ai déjà des arriérés de loyers, que ce dernier (mon bailleur) n'a pas hésité à gonfler avec des frais de dossiers, de rejets d'impayés, de justice,d'huissier et autre...ce
bailleur, sait que dans la résidence ou j'habite "Résidence Descas à Bordeaux" il y à une déperdition d'énérgie, totale, grave et généralisée à tout les batiment(voir mesures de la CUB),oui il sait
mais il ne veut rien faire laissant des familles modestes subire le froid ou la facture EDF et même dans certains cas, prendre le risque de se chauffer au gaz, ce qui est dangereux pour la santé ,
en particulier celle des enfants, ausi peut être la cause de drame comme les explosions...
Enfin, s'il faut aller vivre sous une tente de la croix rouge dans un gymnase, je peux le faire, mais je ne peux accepter de voir mes enfants avec moi dans cette stuation, pour cette raison je dis
que c'est nul de loger des familles avec enfants dans des tentes...notre chere CUB et Ville de Bordeaux, n'arrettent pas de préempter des maisons des garages des immeubles et des terrains pour des
projets qui se mettront en place dans 2,3,5 voir dix ans, pourquoi ne pas ouvriraux mal logés ces structures et en même temp travailler à l'idée de leur trouver un logement à la taille de la
famille pour qu'ils soient logés dignement.


Thérèse 20/10/2009 09:07


Oui, c'est bien curieux qu'il y ait européens et européens .. et aussi qu'il y ait une liste d'emplois qui leur soient permis, mais pas un accès total à l'emploi ... et cette histoire de trois
mois, c'est étrange aussi ...

Autre chose : toute communauté, quelle qu'elle soit, patie de ceux de ses membres, si peu nombreux soient-ils, qui abusent du système, quel que soit le système.

Lu le commentaire de Brahim : oui, les lois non appliquées sont légions, hélas, mais comment faire, quand les autorités, au plus haut niveau, sont sincèrement persuadées qu'elles sont appliquées,
et qu'on leur cache la réalité, par j'menfoutisme, le plus souvent,parfois par lassitude, voire par intérêt.

Ceux qui n'appliquent pas les lois .. ne vont bien sur pas s'en vanter, rien que pour ne pas se faire taxer d'incompétence. Et il y a aussi les réductions de moyens, d'effectifs,... les cntrôles
occupés à autre chose qu'à vérifier la réalité des choses, etc ..

Tâche écrasante, hélas, et qui se posait déjà du temsp de Charlemagne qui avait, en son temps, instauré les Missi Dominici.


Brahim 19/10/2009 09:19


comme ces familles, beaucoup d'autres sont victimes de l'incompréhension, de l'indifférence, de la précarité et de l'injustice. Elles se retrouvent aujourd'hui dans l'incapacité de payer son loyer
ou les arrierés de loyers (Madame le Juge du tribunal d'instance ne veut rien savoir, elle dit à Monsieur "vous gérez mal votre budget" avant même de se pencher sur le dossier qu'il a préparé pour
assurer sa défense contre un bailleur social DMFRC, ce dernier profite des aides de l'état et des colléctivités pour construire dans l'objectif unique de la rentabilité,t d'être bien au chaud dans
un siége social énorme et luxieux, pouvant abriter des centaines d'SDF...Personnellement,Madame le Juge a ordonné mon expulsion, sachant que l'hiver a déjà débuté, que je dois recevoir mes enfants
un week end sur deux et la moitiée des vacances, que j'ai fais des propositions serieuses pour rembourser mes dettes de loyers tout en payant le loyer de chaque mois , que j'ai demandé une mutation
dans un logement plus petit et donc moins de loyer (des lois pour la mobilité dans le logement existent, personne ne les applique), acctuellement, je suis sous tranquilisants, je vends toutes mes
affaires avant de me retrouver dans la rue, un jour je risque de dépasser la dose préscrite par le médecin, à ce moment la, les gents diront "le pouvre!!! c'était un type bien...", les
personnalités administratives, politiques et autres qui sont déjà avérties de ma situation feront comme si elles n'avaient jamais entendu parler de moi...je les rassure, ma famille et surtout mes
enfants, prendront le relais, s'il m'arrive malheur pour dénoncer tout ces beaux parleurs ainsi que leur comportements, leurs arrangements avec les bailleurs pour surtout, loger les leurs, enfants,
familles ou ami(e)s,ou céder des batiments et des terrains gratuitement à ces bailleurs, comme le miens...Enfin, je reviendrais avec d'autres commentaires sur les actualités des mals ou pas du tout
logés.


Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche