Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 09:30

Dès hier, les sites du journal Sud-Ouest mais aussi de quotidiens nationaux ont publié la dépêche de l'AFP concernant la prostitution de jeunes bulgares à Bordeaux.

Je suppose que ce matin c'est un sujet de conversation pour les bordelais.

Tout le monde savait depuis longtemps qu'il y avait de la prostitution de mineurs et deux pédophiles présumés ont été arrêtés en fin d'année 2009.

Oui, tout le monde savait. Je dis bien tout le monde ! Mais il n'y avait pas de preuves.

Les journaux parlent de "réseau organisé" qui prostituait les enfants. Un encart dans Sud-Ouest d'avant-hier parlait même de "parents qui obligeaient" leurs enfants à se prostituer.

Comme toujours avec cette communauté, c'est plus complexe que cela. D'abord parce qu'il est très difficile de savoir la vérité, le mensonge étant pratiqué par 9 personnes sur 10 comme si cela était la vérité. La vraie !

Cependant, en deux ans de présence dans les squats, je n'ai jamais vu des parents forcer leurs enfants à aller se prostituer. Les jeunes étaient plutôt autonomes, en totale liberté et partaient ou rentraient à l'heure qu'ils voulaient.

Je pense vraiment qu'il n'y avait pas de réseau ou alors je me suis bien fait berner.

Je ne rentrerai pas ici dans des détails, ayant déjà dit à la police, il y a environ trois semaines, ce que je savais sur cette affaire. Je ne sais pas si un jour nous saurons toute la vérité.

Je me dis pourtant que cela aurait peut-être pu être évité, si tout le monde avait pris ses responsabilités. Je ne veux pas critiquer ici qui que ce soit (pour une fois), le sujet étant grave et les conséquences humaines terribles.

Étant occupé depuis quelques mois par des problèmes familiaux, je me suis mis un peu en retrait pour m'occuper de ma famille même si je passe de temps en temps dans un squat ou un autre. Je n'ai donc pas encore pris connaissance des familles qui ont été arrêtées mais j'ai quelques doutes.

Pour une fois, je ne sais pas comment vous parler de tout cela, de ce gâchis. Ces hommes et ces femmes sont certainement venus en France avec un autre objectif que de voir leurs enfants se prostituer. Je ne peux pas parler à leur place et je ne les excuse pas. Mais j'essaie de comprendre. Et il me semble qu'ils ne se rendaient pas compte de la gravité de ce qui se passait.

Nous avions l'impression, avec des responsables de Médecins du Monde, que cette communauté avait une sexualité débridée et que cela faisait partie de leur quotidien. Qui étions-nous pour leur donner des leçons, même si parfois nous leur en faisions la remarque ?

Triste affaire, compliquée dont j'espère qu'il n'y aura pas de drames supplémentaires qui viendront s'ajouter à tous les problèmes qu'ils rencontraient déjà.

Ce billet est certainement le plus difficile que j'ai eu à écrire dans ce blog. J'avais pourtant déjà évoqué le sujet dans un autre blog et même dans le journal Sud-Ouest en novembre 2008. Aujourd'hui, cette affaire me fait penser que tous les efforts pour améliorer la vie de cette communauté vont tomber à l'eau.

Et puis, je me demande pourquoi je n'ai pas donné suite à cette idée géniale qu'avait eu un ami. Je me demande aussi pourquoi nous n'avons pas mis en place avec la région Aquitaine des formations comme cela avait été négocié avec une élue.

Pourquoi ? Pourquoi ?

 

Cliquez ici pour mieux comprendre...

 

MISE A JOUR :

L'article de Sud Ouest de ce matin montre que le phénomène était plus important que je ne pensais. Comme quoi, malgré deux ans de présence dans les squats, il y a encore des choses que je ne sais pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article

commentaires

Jean 08/06/2010 08:24


D'aprés les quelques informations que je glane par l'association IPPO ou autres (police, ou autres assos) , il semble que cela touche des familles de certains villages bulgares où le phénomène des
dettes familiales soit préoccupant. Ces jeunes femmes "payent" pour leur famille. En outre, celles qui ont des enfants "reçoivent" des amicales pressions sur leurs enfants. Tu sais bien , Jérome,
que les ROMS sont considérés comme des serfs dans la Roumanie et la Bulgarie.


Mouette Rieuse 08/06/2010 10:27



Je pense que dans ce cas précis ce n'est pas ça. Comme je l'ai déjà écrit, je reviendrai sur le sujet dans un prochain billet.



david 27/05/2010 15:10


Pourquoi? pourquoi on, ou plutot les roms en arrivent là.
Cette question m'est aussi difficile.
Même avec tout le relativisme culturelle possible, ces faits et leurs poids m'affecte aussi.
La violence qui touche les roms qu'elle soit dans les mentalités ou institutionnelle les pousse à trouver des plan B pour survivre.
Ces mêmes plan B reflette l'image d'une société hostile à la différence et l'inconnu.


Mouette Rieuse 28/05/2010 03:02



Je vais certainement écrire un dernier billet sur tout cela. Il y a des choses que je n'arrive pas à comprendre puisque on ne retrouve pas cela chez les rroms roumains (du moins à Bordeaux). J'ai
l'impression que c'est spécifique à certains villages puisque même chez les bulgares toutes les familles ne sont pas concernées. Je prends des contacts au niveau national pour mieux comprendre.
Il se peut que ce soit un problème de dettes dans leur pays d'origine mais là aussi, je n'en ai jamais entendu parler chez les bulgares. Je reviendrai sur tout cela dans quelques jours.



kicé 26/05/2010 12:59


en effet, il faudrait avant toute autre chose s'attaquer aux clients. En effet, on n'a encore jamais vu un client violé par sa victime, que je sache !

Après, les influences ....


Mouette Rieuse 28/05/2010 03:03



Il y a deux clients en prison depuis quelques mois.



benny 23/05/2010 03:37


Et les clients ? qu'en est-il ? ont-il été arrêtés, eux aussi ? Je l'espère et le souhaite.


Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche