Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 20:47

J'entends depuis longtemps les autorités se poser la question sur la volonté des bulgares et des roumains de vivre en France. Qu'ils soient rroms ou pas, cela ne change pas grand chose.

Pour y répondre, il faut déjà commencer par se demander pourquoi quelqu'un quitte son pays, parfois sa famille, pour aller vivre ailleurs. Dans le cas de la France, j'ai l'habitude de dire que les rroms sont venus pour les beaux yeux des français.

Dans un squat de bulgares, situé à Bordeaux, ma plaisanterie a été mise en application par un jeune tsigane de 15 ans qui va bientôt être papa. La maman du bébé est française et elle a 16 ans.

Depuis peu, le petit couple vit dans le squat avec la mère du garçon, son frère et sa belle soeur, elle aussi enceinte. Le père est décédé en novembre 2008, à Bordeaux, d'une crise cardiaque.

Dans ce cas précis, est-ce qu'on peut encore se poser des questions sur la volonté de la famille de s'installer en France ?

Dans le cadre de la MOUS rroms mise en place par le préfet de la Gironde, j'ai proposé, dès le début, cette famille pour qu'elle fasse l'objet d'un accompagnement social lui permettant d'accélérer sa procédure d'installation en France et que lui soit attribué un titre de séjour permettant au jeune majeur et à la mère de travailler.Ma proposition avait été faite après concertation avec l'équipe de Médecins du Monde qui connaît bien cette famille359.jpg

A ma grande surprise, douze APS ont été attribuées y compris dans des squats qui n'étaient pas prioritaires dans le cadre de la MOUS mais cette famille n'a pas obtenu le précieux sésame qui pourrait lui ouvrir les portes d'un logement, d'un emploi et des prestations familiales.

Il y a là non seulement une méconnaissance énorme des familles vivant dans les squats mais aussi un manque d'intérêt pour comprendre, pour dialoguer avec ces familles, pour les entendre.

Mais a-t-on seulement envie qu'ils restent en France ? Pourtant, dans ce cas précis, la famille prend des racines, même si elles se manifestent directement par les fruits de l'amour.

Comment ceux qui sont censés faire un diagnostic social de la population vivant dans les squats peuvent-ils ignorer cette situation ?

A vrai dire, cela ne m'étonne pas. J'ai signalé la très difficile situation d'une famille vivant dans un autre squat et à ce jour personne ne l'a rencontrée. J'avais pourtant donné l'adresse précise de ce squat puisque ceux qui sont mandatés par le préfet pour la MOUS ne savent toujours pas, cinq mois après le lancement de la MOUS, où se trouvent tous les squats de bulgares et de roumains.

C'est certainement normal puisque ces derniers temps on a passé plus de temps à chercher à communiquer sur les rroms qu'à s'occuper d'eux. La preuve, ces dernières soirées organisées sur la question rrom mais sans les rroms. Et puis, franchement, question communication, c'était plutôt raté. Du moins pour ce qui est du grand public !

Tiens, j'en profite pour vous inviter à une petite manifestation qui aura lieu dans quelques jours mais avec les rroms. Non, ce n'est pas une manifestation comme les autres. C'est un coup médiatique qui fera certainement beaucoup parler. Chhhuuutttt ! Pour l'instant c'est un secret !

Mais il y en a qui ne vont pas être déçus...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article

commentaires

Michel Chanteau 17/04/2010 12:27


Mais enfin Mouette rieuse, cher ami, vous nous parlez là d'un cas qui vas totalement chambouler les esprits chagrins! Ainsi les rroms viendraient jusque dans nos villes et nos campagnes épouser nos
filles, nous prendre nos possibles compagnes ? Aux larmes citoyens! Treve de plaisanterie. Avec ton coté conspirateur, J'ai les "sarmale", les "mici" et la "tuica" à la bouche.... elle nous prépare
quoi la mouette rieuse ?


Mouette Rieuse 18/04/2010 02:49



Rien à manger... désolé !


Il faut attendre pour connaître le coup médiatique. J'en ai parlé ce soir avec un rrom et il a trouvé cela une bonne idée...


Pour ce qui est des campagnes, c'est une bonne nouvelle car cela permettra de les repeupler... et comme les rroms ont la réputation de faire beaucoup de gosses, cela pourrait être une chance pour
le monde agricole.


Malheureusement, pour l'instant, les rroms s'installent uniquement en ville.



Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche