Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 19:40

Ils étaient environ 140 (chiffres police) à manifester ce matin dans les rues de Bordeaux pour dire qu'ils existaient et voulaient non seulement être respectés mais aussi avoir des conditions de vie dignes.

Excédés après la garde à vue de cinq des leurs, les rroms qui vivent dans l'agglomération bordelaise ont été très emballés lorsque je leur ai proposé de manifester pour demander l'abandon des poursuites contre le petit groupe qui a essayé de faire un branchement électrique pour alimenter le squat.

Ce branchement, maintes fois répété depuis le mois d'octobre avec des autorités qui avaient dit "fermer les yeux" sur cette pratique, mais qui depuis semblent avoir changé de position, était un acte autorisé dans l'esprit des rroms mais aussi des association et même de certains élus.318.jpg

Cette manifestation était aussi l'occasion de demander l'accès à l'eau et à l'électricité pour tous les squats de l'agglomération, de rappeler que l'intégration se fait par le travail et demander au préfet des cartes de séjour.

Ayant communiqué sur le lancement d'une MOUS, à l'objectif pas très clair en ce qui concerne les rroms, le fait de délivrer des cartes de séjour (environ 25 ou 30 demandes en attente) pourrait être un signe fort du préfet pour montrer sa volonté d'intégrer les rroms comme le lui demandent les associations et les élus concernés.

Le cortège de la manifestation est parti d'un squat situé avenue Thiers à Bordeaux et a effectué le parcours à pied jusqu'à la préfecture. Une cinquantaine de rroms arboraient chacun une grande feuille de papier blanche, vide de tout slogan pour symboliser qu'ils n'avaient aucun droit en France et qu'ils ne comptaient pas pour les autorités. D'ailleurs, nous en avons eu confirmation lors de notre arrivée à la préfecture où les autorités ont refusé de nous recevoir.

Pourtant, cette manifestation a été un grand succès. Tout d'abord parce que c'est seulement la deuxième ou troisième manifestation de rroms organisée en France. Ensuite, parce que 140 rroms qui y ont participé ce n'est pas rien. Ils ont tellement la trouille de la police qu'ils ont été très courageux d'être là ce matin dans le froid.

Et puis, la presse s'est déplacée en nombre pour la manifestation ce qui est assez rare lorsqu'il s'agit des rroms.

Mais le plus important, même si certains n'y croyaient pas, les rroms ce sont appropriés cette manifestation dès le début de l'idée, ils ont mobilisé les leurs, ils en ont assuré le déroulement et l'animation. Un grand bravo pour eux !

Ce soir, je me coucherai heureux, d'autant plus que j'ai une autre bonne nouvelle à vous annoncer. Mais il vous faudra attendre demain...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article

commentaires

moyère christine 03/02/2010 09:03


bonjour, je crois comprendre que vous étes journaliste et que vous avez pris le parti des rroms ! et bien, c'est votre point de vue, mais je me permets de vous donner le mien : je suis 24h sur 24h
en contact avec eux car j'habite en face du squat : et oui, pas de chance !!! j'habite là depuis plus de 6ans et j'étais vraiment heureuse de quitter les boulevards pour me retrouver un peu à
l'abri du tumulte de la ville, et éffectivement, j'ai vu petit à petit, venir s'installer ces gens, dans la maison abondonné qui se trouve en face de mon trottoir. Bon, cela ne m'a pas dérangé
qu'ils y est des "squatteurs", mais au fil des années, des nuisances se sont installées aussi : musique à fond le soir, jusqu'à des 1h à 2h du matin, défilements des rroms avec leurs chariots
devant les fenétres, odeurs et détritus dans tous les coins, car je peux vous le certifier, ils ne sont surement pas accepter mais ils ne font rien pour l'étre !!!! peu de discrétion et aucun
effort pour collecter leur déchets et les mettre au moins sur le trottoir... Je les ai vu jeter sur la voie publique des détritus moi qui ne supporte pas de jeter un morceau de papier !!! enfin, et
j'aurai tant de chose à dire, j'en ai ras le bol de vivre cette promiscuité et lorsque je rentre chez moi, après mon travail, je suis projeté dans un autre monde !! sachez que je ne vous aucun
sentiment de racisme envers eux mais ça devient lourd à vivre au quotidien !!! malgré cela, je leur laisse des poches de vétements et donne la pièce aux gamins qui s'empressent de venir me demander
des pièces, mais je savais que si je commencais a donner une fois... bon, ce que je souhaite vraiment, c'est que les autoritées concernées par cette situation leur trouve un endroit pour pouvoir
quitter ce terrain et que mon quartier retrouve un peu de tranquillité !


Mouette Rieuse 03/02/2010 14:27


Bonjour,
Je ne suis pas journaliste, juste un militant associatif.
Je comprends que certains comportements puissent vous gêner, surtout la musique tard et je suis le premier à leur mettre la pression pour que cela n'arrive pas.
En même temps, vous en conviendrez, ce n'est pas facile de vivre à 80 personnes dans la même maison sans aucun confort. Leur comportement résulte souvent de leurs conditions de vie et du fait
qu'ils ne puissent pas travailler, vivre en famille, dans un appartement. Ils sont souvent venus en France pour travailler et se retrouvent à mendier.
Dans tout cela, il y a beaucoup de responsables et en premier les pouvoir publics.
Vous habitez à côté de quel squat ?


Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche