Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2010 1 06 /12 /décembre /2010 02:30

L'émission "Les infiltrés" sur les catholiques intégristes bordelais de l'église Saint-Eloi est bien loin et on n'entend plus parler de cette affaire. Pourtant, les crapauds de bénitier (c'est volontaire) n'ont pas disparu de la ville et continuent leur chemin vers l'enfer en toute tranquillité.

L'agitation des socialistes a certainement fait capoter la possibilité d'aller plus loin dans les révélations dans cette affaire et les mis en cause se sont barricadés avec leurs documents. Dommage que tous ceux qui ont crié et gesticulé pour manifester leur indignation n'aient pas eu l'idée de créer une structure de surveillance des activités des intégristes, de leurs relations avec l'extrême droite et sur la provenance de leurs financements. 

Des recherches auraient du être engagées pour comprendre comment les dirigeants intégristes de Saint-Eloi sont arrivés à Bordeaux, à la faveur de quels soutiens politiques et du soutien de qui ils continuent à bénéficier.

Pendant ce temps, les cathos intégristes continuent à vouloir donner l'impression d'être persécutés par ces affreux gauchistes qui viennent empêcher leurs prières sous la pluie, que Dieu lui-même a certainement refusées.

Comment Dieu pouvait-il accepter les prières d'une centaine de personnes qui n'avaient rien de chrétien mais dont le seul but était de dénoncer le droit des femmes de disposer de leur corps ?

Des prières sélectives puisqu'elles ne concernaient que les foetus et jamais les ovules eux-mêmes ou les spermatozoïdes, pourtant la base même d'un être humain.

Prier pour la vie et les enfants avortés était donc le but de cette prière organisée devant la cathédrale de Bordeaux.

Chacun a le droit de prier pour qui et ce qu'il veut mais il existe des lieux de culte et dans ce cas la cathédrale était assez grande pour accueillir la centaine de personnes qui avaient envie de prier ce samedi après-midi.

Le fait de prier à l'extérieur était bien une provocation, une façon pour l'extrême droite de s'affirmer un peu plus dans notre ville.

D'ailleurs je me demande si Dieu écoute les prières remplies de faux sentiments, affichées dans le seul but d'imposer des idées rétrogrades.

Mais si on prie "pour ces enfants avortés", je m'interroge pourquoi ne prie-t-on pas pour ces spermatozoïdes morts au combat, arrivés après le premier et morts sans donner vie à un être quelconque.

Il en est de même pour tous ceux morts dans un kleenex et jetés dans une cuvette de WC, sans même avoir un jour reniflé l'odeur agréable d'une femelle. Et puis il y a ceux qui sont morts étouffés dans un préservatif, morts cautionnées aujourd'hui par le pape, qui doit bien poser problème à ses moutons.

Triste sort pour tous ces spermatozoïdes, morts sans gloire et dans l'anonymat total.
J'espère qu'un jour, tous ces fêlés du ciboulot, prieront pour eux, pauvres êtres qui ont succombé au plaisir solitaire d'un individu. Ou alors, qu'un jour on érigera un monument au spermatozoïde inconnu.

Tout ceci n'est qu'un aperçu de la capacité de mobilisation de ces organismes car leur force est bien plus importante, financière tout d'abord, politique et même en terme de réseaux.

L'extrême droite et les intégristes sont bien là, à nous d'être vigilants, de centraliser les informations afin de mieux y répondre, d'être préparés pour des coups futurs car ce n'est pas parce qu'on n'en parle plus que tout cela n'existe plus.

Il y aura d'autres Saint Eloi, il y aura d'autres cours Saint-Projet, il y aura d'autres prières et il y aura certainement d'autres actions que nous n'imaginons même pas.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche