Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juillet 2009 1 27 /07 /juillet /2009 01:15
Le travail parlementaire est un des plus difficiles et cela use non seulement les députés mais aussi leurs collaborateurs.

Il est vrai que parfois ce type de poste correspond en fait à un emploi polyvalent et un assistant parlementaire peut se retrouver aussi bien à entretenir le jardin de son patron, faire le déménageur, le michel morin qui passe au xylophène toutes les boiseries de la permanence, à assurer les permanences à la place de son patron ou bien à régler les détails de la vie du député.

Certaines tâches font partie de ses attributions, d'autres sont imputées au bon vouloir du député ou bien à la proximité du collaborateur avec son patron.

En deux ans de mandat, Michèle Delaunay, la députée tombeuse d'Alain Juppé en 2007, en est à son sixième collaborateur. Le dernier sur la liste est François FRIEDRICH, certainement en remplacement d'une de ses collaboratrices en congé maternité. A moins qu'il n'ait été engagé pour intensifier le travail sur le 2ème canton de Bordeaux où la députée est en difficulté comme conseillère générale.

Depuis quelques mois, les manifestations et les communiqués se font plus fréquents d'autant plus que l'UMP a mis en place Anne Marie Cazalet pour reprendre le canton à l'élue socialiste. Celle-ci connaît le danger et c'est la raison pour laquelle, malgré sa promesse de respecter le mandat unique, elle n'a jamais démissionné de ce mandat.

Chantal Bourragué avait raison en juin 2007 lorsqu'elle déclarait à une journaliste "Elle (Michèle Delaunay) ne démissionnera pas ". Bien vu !

Face à l'armée d'Alain Juppé, espérons que le petite équipe aura beaucoup d'imagination...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche