Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2009 2 21 /07 /juillet /2009 12:06

Depuis maintenant un petit bout de temps, tout le monde y va de sa petite phrase sur le Parti Socialiste.

Les problèmes que rencontre actuellement le PS ne viennent pas de l'appellation du parti pas plus que des idéaux que représente celui-ci.

Ils viennent surtout de la politique qu'ont mené ses responsables pendant de très longues années sous le règne de François Hollande, du comportement de ses élus, du silence de ses militants.

Cette situation était à prévoir et chaque fois qu'en interne certains comme moi ont osé le dire, ils se sont fait envoyer balader car les intérêts supérieurs de quelques uns étaient bien plus importants que ceux du PS ou ceux des français.

 

Le collectif a été mis trop longtemps au service des ambitions électorales de quelques seigneurs locaux qui d'ailleurs ne sont pas forcément de gauche. Mais qu'importe d'être de gauche ou de droite ? L'important pour eux, c'est d'être élus, d'avoir le pouvoir et toucher les indemnités qui vont avec.

Dans la nébuleuse du pouvoir local, plein de petits schtroumpfs profiteurs, rats de cabinets, esclaves sans ambition, prêts à tout pour ramasser un peu des miettes du pouvoir. Leurs convictions se limitent souvent au virement sur leur compte bancaire en fin de mois.

 

Et puis, il y en a quelques uns, pas vraiment dans le besoin, qui viennent réellement par conviction. Ce sont des femmes et des hommes pour qui l'idéal qu'ils défendent est une donnée constante sans rien attendre en retour. Ceux-là sont, en général, les plus maltraités au sein du parti, souvent pris pour des imbéciles dont on dit qu'ils ne connaissent rien à la politique. On dit d'eux, presque toujours, "qu'ils sont gentils". Et en politique, il n'y a rien de plus cruel que de dire de vous que "vous êtes gentil".

 

Dans cette cacophonie médiatique, on est en droit de se demander quel est encore le sens de l'engagement des Valls, Lang, Dray et autres candidats à la présidentielle plus ou moins déclarés tout comme celui de tous ces vieux ridés en fin de vie politique qui, pour exister médiatiquement, sont obligés de dire plusieurs conneries à la minute.

 

Mais c'est quoi être socialiste en 2009 ? Si quelqu'un pouvait m'expliquer...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Parti Socialiste
commenter cet article

commentaires

Pollux 30/07/2009 15:35

Mais la meilleure preuve que tous ces gens ou presque ne sont que des mercenaires est l'attitude des Rocard, Kouchner, Besson, Lang, Attali et autres qui n'hésitent pas à bosser pour l'UMP lorsqu'on leur offre un poste.

Pour avoir cotoyé en tant qu'élu sans étiquette, les membres éminents du PS bordelais, je peux affirmer sans craintes qu'ils ne sont, eux aussi, que de pauvres mercenaires plus intéressés par les indemnités que par le bien être de leur administrés...
Quand aux élus de droite, là aussi, copinages et petits arrangements entre amis et entre francs-maçons sont leur lot quotidien...

Rien de tel que d'être élu pour être dégouté de la politique !!! Sauf à renoncer à ses convictions et à perdre sa conscience...

Mouette Rieuse 30/07/2009 23:55


Je dois dire qu'au niveau du conseil municipal de Bordeaux, les élus socialistes sont presque tous très bien.
Ils se bougent pour les bordelais même lorsqu'ils ne perçoivent que 300 € d'indémnités. Ils sont rares, certes, mais il y en a.


Béatrice 21/07/2009 23:59

Ce qui est intéressant dans cet article, c'est d'expliquer que l'engagement de certains à gauche aurait aussi pu se faire à droite du moment que cela leur rapporte.
J'aime votre franchise mais je crains d'être bien isolée dans ce cas.
Cependant, cela fait du bien d'entendre un militant expliquer le fonctionnement interne des partis.

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche