Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 15:00

Vous trouvez peut-être que je vous parle ici beaucoup des rroms (tsiganes des pays de l'est). C'est possible mais cette cause est depuis deux ans mon principal combat militant.

Je suis arrivé là par hasard à la demande de Michèle Delaunay alors candidate aux élections législatives à Bordeaux et contactée par Médecins du Monde, un certain 13 juin 2007, jour de la venue de Ségolène Royal à Bordeaux et deux jours après son passage au journal de 20 heures de France 2 et son fameux "Elle s'appelle Delaunay ! De-lau-nay !" qui a fait le bonheur du zapping télé.

 

Ce jour-là, nous avons réussi à empêcher l'expulsion d'un squat de rroms roumains et la suite est une longue histoire...

 

Au mois d'avril dernier, dans les pays de l'est, la minorité tsigane de plusieurs attaques de la part de néonazis, skinheads et xénophobes qui aiment fêter la date d'anniversaire de Hitler (20 avril) en cassant du tsigane.

 

D'ailleurs, Prague, qui pourtant assure la présidence de l'union européenne, vient d'être épinglée par le Conseil de l'Europe pour les discriminations et violences subies par sa population rrom.

 

En Moravie du Nord, une fillette de deux ans a été grièvement blessée suite au lancement d'un cocktail Molotov contre un appartement où habitaient des tsiganes.

 

En Slovaquie, neuf policiers ont été suspendus pour avoir humilié et maltraité de très jeunes tsiganes.

 

A 200 Km de Budapest, un salarié rrom sans histoire a été abattu devant son domicile par des racistes en vadrouille.

 

Et en France ?

 

En France, pays qui fût autrefois celui des droits de l'Homme, certaines mairies refusent la scolarisation des enfants, des policiers municipaux confisquent des passeports, des gendarmes fichent, en prenant des photos d'identité (avec nom, prénom et date de naissance) en pleine rue, les rroms qui nettoient les pare-brises des voitures, la police nationale transporte ceux qui font la manche jusqu'à 30 ou 50 km des villes pour qu'ils rentrent à pied où font des inscriptions sur les passeports.

Cela paraît impossible et pourtant... Certains des faits que je vous relate ont eu lieu à Lormont, d'autres à La Rochelle ou dans d'autres villes de la région.

Après, c'est la parole des rroms contre celle des fonctionnaires assermentés.

Ils sont des millions en Europe et pourtant, dans cette campagne pour les élections européennes, aucun parti n'a mis cette question dans son programme. Comme si ne pas en parler était ignorer leur existence. Comme si ce peuple, oui, ce peuple, n'était considéré comme n'ayant aucun droit en raison de leur différent mode de vie, de leurs traditions ou même de leur couleur de peau.

Certains penseront que tout cela n'a pas d'importance. Les tsiganes continueront à aller de ville en ville, à faires des enfants, à vivre comme des sauvages et à ne pas travailler.

Mais en ont-ils vraiment le choix ?

Espérons qu'au moins l'été sera chaud. Cela les changera de ce printemps pourri.





Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article

commentaires

Thérèse 20/05/2009 21:08

des fonctionnaires assementés .. (policiers, directeur d'école, etc) : est-ce dans leur serment de faire des choses contraire à la Loi ?

Ma grand-mère fut directrice d'école : je ne pense pas qu'elle ait jamais refusé quelqu'un !!!

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche