Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 07:07

Dans un précédente billet, j'avais fait état d'une rumeur qui circulait au Conseil Régional d'Aquitaine concernant son président, Alain Rousset.

Je n'étais pas le seul à en avoir entendu parler et quelques journalistes m'ont questionné sur le sujet. Je n'avais pas de précisions et étant donné les attaques féroces de certains de mes amis et autres fonctionnaires du Conseil Régional me disant que je faisais le jeu de la droite en écrivant cela et qu'ils craignaient pour leur emploi en cas d'arrivée d'une autre majorité, je me suis dit que le sujet devait être intéressant et qu'il fallait que je fasse une petite enquête.

Je dois dire avant tout que je suis pour l'alternance dans les différentes institutions pour éviter les dérives et les mauvaises habitudes. Un fonctionnaire qui fait son travail, même s'il est militant politique, ne doit pas craindre l'arrivée d'un autre chef, fut-il d'un autre parti politique.

Alors, pourquoi tant d'inquiétude au Conseil Régional, d'autant plus que la rumeur est une fausse information. Non, Alain Rousset n'est pas malade.

Mais il est fatigué. Et pour cause !

Il a dans son cabinet des collaborateurs qui n'ont pas encore compris quel est le rôle qu'ils doivent assurer.

Alain Rousset part très souvent tout seul au bout de la région, sans chauffeur ou autre collaborateur. Jamais, je dis bien jamais, je n'ai vu laisser partir un grand élu seul lors de ses déplacements officiels.

Les cireurs de pompes qui l'entourent semblent préférer profiter des thermos de café et du confort de leurs bureaux plutôt que de partir je ne sais où, avec le président, pour lui faciliter la vie, lui assurer la logistique, lui permettre de se reposer ou de vérifier un dossier pendant le trajet.

Être au service d'un élu, dans un cabinet, c'est être disponible en permanence, prêt à toute heure pour que l'élu soit toujours au meilleur de sa forme, en pleine connaissance des dossiers qu'il va traiter ou des gens qu'il va rencontrer.

Faire des fiches rapides et faciles à mémoriser sur les personnes à voir, sur les lieux (entreprises, etc) à visiter, le parcours à emprunter. Mais il faut aussi penser aux boissons en cas de besoin, au costume ou du moins à une chemise et une cravate de remplacement en cas de problème. Il faut aussi prévoir des cartes de visite, prendre des notes chaque fois qu'on interpelle l'élu et prendre les coordonnées de la personne. Ensuite, il faut veiller à ce qu'il y ait une réponse à cette personne.

Être au service d'un élu c'est tout cela et ne s'improvise pas accompagnateur de terrain qui veut. C'est une véritable technique qui se travaille et qui s'améliore avec le temps.

Mais au Conseil Régional, la plus grande majorité des collaborateurs du président semblent tellement occupés à choisir la meilleure brosse à reluire lors de la présence de celui-ci dans les murs de l'institution qu'ils ont tendance à oublier qu'il a souvent de la boue dans les chaussures lors de ses sorties de terrain et qu'ils n'ont rien prévu pour cela.

 

Ah ! Ce cabinet de la région ! Il faudrait y mettre un coup de pied pour y mettre un peu d'ordre !

 

Heureusement qu'il y a un service communication qui limite les dégâts même s'il y a pas mal d'améliorations à faire.

 

On en reparlera... Ne soit-ce que dans les commentaires incendiaires qui ne manqueront pas à la publication de ce billet. Pourtant, je vous aime....

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Coup de bec
commenter cet article

commentaires

Maryse 07/05/2009 12:09

Je crois que Jacques a raison. Quelqu'un a du donner des consignes pour ne pas vous répondre car habituellement cela dégaine dans tous les sens.

Jacques 06/05/2009 20:35

Alors qu'il paraît que cela s'excite de partout au cabinet de monsieur Alain Rousset, bizarrement peu de commentaires sur votre blog.
Y aurait-il eu des consignes pour qu'on ne réponde pas ?
Etrange, vous ne trouvez pas ?
Que cela ne vous décourage pas.

robert 06/05/2009 16:30

et oui, tu as raison , encore, Jérome.
A Sciences Po ou à l'ENA , on n'apprend pas cela... Par contre, on apprend à être là au moment des désignations pour les élections et surtout on laisse de cotè ceux qui sont du coin, ceux qui militent depuis longtemps....Etre attaché parlementaire, membres de cabinet , cela n'est pas seulement une ligne sur un CV. C'est aussi l'intendance. C'est aussi être capable de réactivité y compris à St vivien du Médoc ou à Terrasson. Je remarque que Juppé est systèmatiquement "accompagné" par une escouade où tout le boulot est réparti. Il faudrait que certains de nos grands élus donnent un coup de pied dans la fourmillière de leurs cabinets.... mais en ont ils la volonté?

Mouette Rieuse 06/05/2009 17:54


Le prochain billet sur la région sera beaucoup plus terrible.
Il s'en passe des choses dans ce cabinet. A suivre...


lol 06/05/2009 10:47

Nous aussi !

Mouette Rieuse 06/05/2009 11:02


Je le savais déjà.
Mais ce serait bien de signer les commentaires au moins avec un e-mail. Parfois, il y a de grandes histoires d'amour qui n'ont pas lieu en raison de la timidité de l'un des partenaires.


Ibiscus 06/05/2009 10:46

cet article est intéressant mais il n'étonnera personne dans les "milieux autorisés", les grands élus ont qu'à recruter des mecs ou nanas qui sortent pas de science po pour manager les équipes. les techniciens, les surdiplomés, les "je me la pète", il y en a à revendre. sauf que les autres, celles et ceux du coin, qui connaissent, qui savent le job et aussi la région, y dérangent, des fois que... certains personnels de cabinets c'est pire que la gauche caviar, puante d'antan! mais rassurez vous y'a pas qu'à la région ! ;)

Mouette Rieuse 06/05/2009 11:04


Il y a aussi des gens dans les cabinets très compétents et j'en connais. En Gironde et ailleurs.
Le problème dans ce cas est surtout cette espèce de jemenfoutisme de certains qui oublient pourquoi ils sont là.


Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche