Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 19:39
Depuis la création du ministère de l'immigration, les conditions pour obtenir la nationalité française ont tendance à se durcir à chaque changement de ministre comme si chacun d'eux voulait laisser une image de pur et dur.

Eric Besson, l'homme qui a trompé ses électeurs pendant plusieurs mandats, est aujourd'hui dans une logique de service maximum auprès de Nicolas Sarkozy et ne veut, pour rien au monde, décevoir son maître.

Sous prétexte de s'en prendre aux passeurs, il fait arrêter ceux qui en sont les victimes, ne faisant qu'augmenter les problèmes de celles-ci dont les familles se sont souvent endettées à vie pour leur permettre une vie meilleure.

Le rêve européen s'arrête à Calais. Souvent, depuis des mois, le rêve n'était plus qu'une vie de misère, au fond d'un bois, dans une cabane de fortune. Parfois, seule l'aide des associations et de la population leur permet de se maintenir en vie dans cette Europe où ils sont indésirables.

Aujourd'hui encore, 200 d'entre eux ont eu leur rêve de richesse anéanti.

En même temps, la question de l'intégration pour d'autres se pose. Il faut apprendre le français avant même de venir en France, il faut apprendre la marseillaise pour prouver qu'on aime la France.
Apprendre la marseillaise aux étrangers, quelle bonne idée. Mais, pourquoi ne pas faire aussi des contrôles pour les français, les vrais, car je pense qu'il y en a beaucoup qui ne la connaissent pas et dans ce cas, pourquoi ne pas leur retirer la nationalité ?

Aimer la France et ses symboles, toute une histoire. Comment peut-on évaluer l'amour ?

Je crois que tout cela est ridicule. On peut aimer la France sans connaître la marseillaise. Savez-vous par exemple, que dans un ou deux régiments de l'armée française on chante des chants en allemand et que ces chants sont les chants réglementaires et officiels ? Est-ce que ces militaires n'aiment pas la France ? Sont-ils au service de l'Allemagne ?

Arrêtons de nous en prendre aux bêtement aux étrangers. Ils sont des êtres humains qui aspirent à une vie meilleure, comme vous ou moi.

Essayons de nous mettre à leur place (pour moi c'est facile), essayons de les connaître, arrêtons de fantasmer et de vouloir à tout prix faire plaisir à ceux qui en ont peur. Car c'est bien de la peur de l'autre qu'il s'agit. Peur de l'inconnu, peur de ce qu'il représente, peur de sa vie si différente de la nôtre. Ou alors, avons-nous peur qu'ils fassent en Europe ce que les européens ont fait chez eux ?

Si nous ne cherchons pas d'autres solutions que celles de la répression, nous continuerons à prendre des mesures de plus en plus dures mais qui ne seront jamais une solution pour cette situation.

D'ailleurs, tout cela n'est-il pas la faute des italiens et des espagnols qui vont les secourir lorsqu'ils traversent la méditerranée ? Pourquoi ne laissent-ils pas couler les boat-people ?

Mais il y a bien une autre solution. Pourquoi ne pas les embarquer dans des bateaux et leur faire traverser la Manche pendant qu'on enverrait des sous-marins pour les couler ? On donnerait une image de solidarité et cela serait moins visible pour les médias et l'opinion publique. Je vous assure, c'est une piste à explorer. On n'aurait même pas à leur apprendre la marseillaise !

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Immigration
commenter cet article

commentaires

Thérèse 04/05/2009 15:02

et aussi de l'Otan, chère Denise, car, dans le genre "organisation qui n'a pas et plus lieu d'être", l'Otan se pose là, .. car, à part essayer de re-former des blocs, on ne voit pas bien à quoi ça sert. Par contre, j'imagine combien ça coûte ... Si on arrêtait de se tromper d'ennemis, ni on cessait nos inféodations ...

Thérèse 24/04/2009 20:30

Le hic, avec les paroles de La Marseillaise, c'est qu'il y a le dernier couplet qui dit : "nous entrerons dans la carrière.. " alors, que voulez-vous, par ces temps de chômage mondial, on n'y croit pas trop !!

Denise 21/04/2009 21:39

Cette situation ne prendra fin que lorsqu'on trouvera une solution à la cause de cette immigration à savoir la misère ou la guerre que la grande majorité des immigrés fuient.
C'est la responsabilité de l'Europe, des USA et de l'ONU.

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche