Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2009 6 21 /03 /mars /2009 14:18
Comme nous le faisons souvent, j'étais ce matin avec Emmanuelle Ajon, conseillère municipale socialiste à Bordeaux, dans le quartier de la Bastide.

Nous allons à la rencontre des gens du quartier et passons quelques moments à discuter avec eux. Cela semble leur faire plaisir de voir une élue en dehors des campagnes électorales et la discussion est souvent très intéressante.

Ce matin, par manque de temps, nous n'avons vu que des commerçants. A chaque fois, l'accueil a été excellent et cela nous a réconfortés dans notre idée qu'il faut de plus en plus aller vers les gens.

Tous nous ont parlé de la crise, de leurs problèmes, de leur amour pour le quartier. L'amour pour un quartier. On aime les gens, les plantes, les animaux, mais un quartier ?

Eh bien, à la Bastide, on le sent cet amour pour son quartier. Il faut dire que la Bastide est comme un village, comme le sont Bacalan, Saint-Augustin, Nansouty ou Saint-Michel.

Les commerçants connaissent leur clientèle parfois depuis des années et leurs magasins sont souvent le lieu où se créent des amitiés. Le petit commerce est l'âme d'un quartier et même d'une ville. Il n'y a rien de plus triste qu'une rue déserte en raison de la fermeture de ses commerces.

Malheureusement, le commerce de proximité va mal. Tout d'abord en raison de la prolifération des grandes surfaces commerciales et leurs facilités d'accès. Ensuite en raison des charges sociales qui pèsent sur lui. Et surtout, parce que dans cette ville, rien n'est fait pour dynamiser ces lieux indispensables à la vie d'un quartier.

Au lieu de gaspiller l'argent public dans des fêtes qui ne durent qu'un jour ou deux, il serait bien plus intelligent d'aider les petits commerçants à s'installer dans certains quartiers, car ils sont non seulement créateurs d'emplois mais aussi facteurs de lien social. Développer durablement le petit commerce est investir dans l'avenir, à condition de savoir diversifier l'offre pour que les habitants puissent trouver près de chez eux tout ce dont ils ont besoin.

Ce matin donc, j'ai eu l'occasion de combler ce besoin de terrain, ce manque qui revient régulièrement et dont je pense que c'est l'une des meilleures façons de recharger les batteries pour un militant. Ce contact avec les gens, les écouter, essayer d'apporter une réponse à leurs demandes, voilà ce que chaque militant devrait commencer par faire pour ensuite pouvoir proposer des idées en toute connaissance de cause.

La présence sur le terrain, auprès des gens, est aussi, à mon humble avis, la meilleure stratégie pour gagner une élection.

J'espère que Emmanuelle Ajon ne m'en voudra pas d'avoir parlé de notre petite escapade de ce matin. Elle qui est dans une logique d'efficacité mais aussi de discrétion, qui effectue son travail d'élue comme une fourmi, semble comme moi en manque de contact avec les gens.

Comme il y a beaucoup à faire, nous allons nous faire plaisir. Et comme diraient certains, il n'y a pas de mal à se faire du bien...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Vie des quartiers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche