Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2009 4 12 /03 /mars /2009 15:21
La mise à disposition des centres d'animation de Bordeaux à des personnes extérieures est toujours très compliquée.

Fin 2007, cherchant un local pour que l'élue pour laquelle je travaillais à l'époque (la députée Michèle Delaunay) puisse assurer une permanence mensuelle dans le quartier Saint-Michel à Bordeaux, j'avais contacté le centre d'animation St Michel situé rue Permentade.

Ma demande posait problème en raison de la qualité même de la personne qui devait y assurer la permanence. C'était une politique et il ne fallait pas laisser les politiques s'installer dans un centre d'animation.

Pourtant, Michèle Delaunay ne venait pas y faire une quelconque réunion publique mais seulement écouter les demandes des gens du quartier et essayer de trouver une solution à leurs problèmes.

Sur le blog de l'association 5 de Coeur, dont le président est Fabien Robert, maire adjoint du 5ème canton de Bordeaux, justement là où est situé le centre d'animation, on peut lire que cette association utilise régulièrement les locaux du centre d'animation.

Vous me direz, c'est une association. Oui, mais une association politique. Je reviendrai là-dessus.

Sachant que les locaux appartiennent à la ville de Bordeaux et que l'association des centres d'animation est largement subventionnée par la mairie de Bordeaux, comment pouvait-on refuser l'accès au maire du quartier ?

La députée, après avoir été élue, voulait se rapprocher des gens pour leur venir en aide et être plus accessible.

Avec son association, Fabien Robert veut aussi venir en aide aux gens du quartier. Chacun à sa manière et avec ses moyens. Tous les deux certainement avec le même but, à savoir, s'implanter de plus en plus politiquement.

Alors, doit-il y avoir exclusivité dans l'aide ? 

J'ai surtout l'impression que de la part de l'élu municipal ainsi que de la direction des centres d'animation, il y a confusion dans l'approche qui est faite de cette situation. Ou alors, juste la preuve que dans cette ville certaines associations et leur personnel sont sous la coupe de la mairie et sont prêts à en accepter toutes les demandes ou caprices.

Alors, soit les locaux du centre sont accessibles à tous les élus de la république, soit à aucun. On pourra, dans ce cas, parler de neutralité et de volonté de ne pas laisser les politiques s'y installer.

A suivre...

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Bordeaux ville
commenter cet article

commentaires

Thérèse 27/04/2009 20:51

Oh, hé bien, on n'est plus à une injustice près, de toute façon, alors .......

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche