Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mars 2009 5 06 /03 /mars /2009 14:15

"Ça sent la magouille" !

Ces mots ont été prononcés hier soir lors de la réunion de section PS de Bordeaux centre. Réunion, soit dit en passant, très intéressante et où les débats ont eu lieu dans le calme et le respect comme toujours dans cette section malgré les différents points de vue.

Les mots que j'ai écrit plus haut n'ont été prononcés que pour dire que certains militants ou même toute autre personne pouvaient penser cela de la décision du conseil fédéral du PS de la Gironde de ne pas organiser le vote concernant la validation des listes pour les élections européennes.

Je ne vous raconterai pas ici la teneur de nos débats, qui doit rester dans le cercle des militants. Mais je vous donnerai mon point de vue après cette réunion.

Comme en Gironde, un peu partout en France,  les voix des grands élus se lèvent pour dénoncer le choix des candidats en position éligible sur les listes pour les élections européennes suivies par quelques apparatchiks et autres militants alimentaires. C'est l'intérêt de tout ce beau monde d'imposer ses candidats non seulement pour les européennes mais aussi pour conforter son pouvoir dans un avenir un peu plus lointain.

Gérard Collomb, le maire de Lyon est de ceux qui crient le plus au scandale alors qu'il a poussé l'hypocrisie à être le premier signataire d'une motion alors que le véritable chef était en fait Ségolène Royal. Il n'a dans cette affaire que ce qu'il mérite et il serait temps, une fois pour toutes, que les élus du PS aient le courage d'avoir la franchise de dire quelles sont leurs intentions aussi bien aux militants qu'aux électeurs. On nous a alors présenté cette motion (E) comme étant "La ligne claire", j'ai bien l'impression que nous pourrons maintenant l'appeler "La ligne sombre".

Revenons plus près de chez nous. Certains socialistes du courant Collomb/Royal ont la sensation que les coupables de tous les malheurs de Gilles Savary sont Martine Aubry et Laurent Fabius. Je l'ai entendu hier soir et je l'ai lu dans plusieurs blogs.

Pourtant, Gilles Savary lui-même le dit, son éviction vient de son propre camp et surtout de Vincent Peillon et de ses nouveaux amis, Guérini et Frêche.

Les candidats en position éligible ont été proposés par chaque motion et seul ce choix a été retenu.

Certes, Gilles Savary est un homme honnête, travailleur, compétent. Cela personne ne peut dire le contraire.

 

Il mérite certainement un nouveau mandat au parlement européen. Mais comme lui, peut-être d'autres aquitains.

 

Dans cette liste du grand Sud Ouest (Aquitaine, Midi Pyrénées, Languedoc Roussillon), on trouve aux deux premières places deux candidats de Midi Pyrénées et à la troisième un du Languedoc Roussillon. Pas d'aquitain.

 

Et c'est là que je suis surpris par les revendications de nos grands élus de Gironde. Sous couvert de vouloir imposer un aquitain, le forcing est fait surtout pour imposer le soldat Savary. Et ils sont tous d'accord. Ses amis et ses ennemis.

Ses amis parce qu'ils souhaitent qu'il fasse un mandat de plus. Le dernier semble-t-il. Il se dit qu'il pourrait prendre une présidence de commission à Bruxelles et influencer les décisions politiques. On découvre à l'occasion qu'un député de base ne sert à rien.

Ses ennemis parce qu'ils voient là une bonne occasion pour le laisser éloigné encore un peu de Gironde et ne pas avoir le temps de préparer le terrain pour d'autres postes importants. C'est, je pense, le cas de Philippe Plisson qui comme Savary lorgne depuis un petit moment du côté du Conseil Général pour en être le président. Mais il y en a d'autres qui ont intérêt à ce que Gilles Savary soit souvent à Bruxelles.

D'ailleurs, si Gilles Savary n'est plus député européen, certains doivent commencer à se demander où est-ce qu'il va s'imposer lors des prochaines législatives. S'engagera-t-il dans un combat avec Noël Mamère ou bien, à la faveur du redécoupage des circonscriptions, avec son ami Alain Rousset ?

Alain Cazabonne, lui aussi, se dit certainement que s'il était au PS, il ferait tout son possible pour que Savary reste en Europe.

Alors, s'il n'était pas question de sauver Gilles Savary, que le but n'était que d'avoir un aquitain en position éligible dans cette liste, est-ce que nous aurions eu droit à cette levée de boucliers de parlementaires et autres grands élus.

Les militants de base, toutes motions confondues, ne s'expriment qu'en petit comité et nombreux de ceux avec qui j'ai discuté me disent qu'ils se moquent pas mal de tout cela. Quand nous parlons de la décision des fédéraux de ne pas organiser le vote, les avis sont partagés mais je pense que pense qu'ils sont nombreux à souhaiter qu'on les laisse voter, qu'on respecte la démocratie qui nous est chère.

Je suis de ceux  qui aimeraient que l'on ne décide pas à notre place de ce que nous devons faire. Nous avons tous nos idées, parfois différentes, mais chacune d'elles mérite qu'on la respecte même si on peut en discuter.

Hier, une militante parlait de rendre sa carte si le vote n'était pas organisé. Je la comprends. Nous avons souvent organisé des votes où aucun choix n'était possible. En fait, des votes pour donner l'impression aux militants qu'ils ont leur mot à dire. Cela se fait au PS mais aussi dans les autres partis. Alors, j'ai envie de dire à nos dirigeants phosphatés qui veulent laver plus blanc que blanc, que cette façon de procéder n'est plus d'actualité et que plus personne ne croit au blanc plus blanc que blanc depuis bien longtemps.

Si la façon de procéder ne convient pas pour les votes, alors qu'on mette en place une nouvelle procédure mais qui soit valable pour tous les votes avec une véritable possibilité d'expression des choix de chacun. On ne peut pas être d'accord avec un système quand ça vous arrange et le critiquer quand cela ne vous convient pas.

Le renouvellement du PS passera par cela aussi mais il faut qu'il y ait une volonté de tous pour cela. Et que les caciques arrêtent de prendre des décisions sans demander l'avis des militants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans Parti Socialiste
commenter cet article

commentaires

François RENARD 07/03/2009 10:06

Au top, comme toujours mon cher Jérôme.
Continuons à dire tout haut ce que beaucoup pense tout bas...

Mouette Rieuse 07/03/2009 11:53


Eh, oui ! Ce que j'ai écrit, beaucoup le pensent mais ne le disent pas ouvertement. Ils ne s'expriment qu'en petit comité.


Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche