Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 janvier 2009 6 03 /01 /janvier /2009 07:30
Dans les mois qui viennent nous aurons besoins de bonnes chaussures.

Toute la gauche devra être sur le terrain, unie, face au clan présidentiel. Oui, je dis bien un clan. Parce que ce président est un cas unique. Il n'est pas le président de tous les français mais le président d'un parti, d'un clan.

On attend d'un président que, lorsqu'il est élu, coupe le cordon ombilical avec son parti pour devenir celui qui trace la route du pays, celui qui guide le peuple qui l'a élu dans le chemin de l'avenir.

Or, Nicolas Sarkozy, semble ignorer tout cela et n'a eu cesse de mettre en place une politique qui n'est favorable qu'à ses amis qui ne sont déjà pas dans le besoin.

Sur le plan politique, il a continué a contrôler l'UMP où il décide de tout, du poste que chacun y occupe (ou occupera) jusqu'au nombre de timbres qu'il faut acheter.

Pour cela, il a prévu de mettre en place, dès le 24 janvier, une nouvelle équipe, une sorte de garde rapprochée en quelque sorte, composée de fidèles ou de soumis, de débiteurs ou de traîtres vendus au plus offrant. Parmi eux, Eric Besson, qui devrait renter au secrétariat général de l'UMP. Par la même occasion, il deviendra certainement ministre de l'immigration et de l'identité nationale en remplacement de Brice Hortefeux.

Triste destin que celui de cet homme, paraît-il de gauche pendant longtemps. Que retiendra l'Histoire de son allégeance au petit président ?

Le 24 janvier donc, le Chef de l'Etat participera en personne au conseil national de l'UMP, afin d'y introniser ses pions, les plaçant au sein de l'échiquier du parti pour mieux contrôler les uns ou les autres. L'essentiel, c'est que tous aient une place, les garder du coin de l'oeil, au cas où certains auraient des idées de liberté.

Même Jean-François Copé, le turbulent président du groupe UMP à l'assemblée nationale pourrait y avoir un poste, histoire de calmer ses envies de fronde ou juste ses envies présidentielles.

Nicolas Sarkozy va donc essayer d'injecter plus de sarkozysme à son parti d'autant plus qu'il avait été créé sur mesure pour quelqu'un d'autre.

Avec toutes ces manoeuvres, les militants de gauche, nous allons avoir beaucoup de travail. Un travail qui devra être mis en commun avec les élus, pour expliquer leurs difficultés d'élus de gauche mais aussi leur combat face à ce gouvernement de droite. Un travail aussi qui devra être fait de propositions, d'idées neuves, de volonté, de prises de positions parfois à contre-courant, réalistes, après consultation des acteurs sociaux, associatifs ou professionnels.

Les temps vont être difficiles certes, mais notre volonté est grande et nous y arriverons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Mouette Rieuse - dans UMP
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Mouette Rieuse
  • : Blog militant
  • Contact

Recherche